Pourquoi travailler avec les Quids ?

Parce qu’ils couvrent des chapitres dits « transversaux» qui ne sont toujours pas tombés au concours de la BCE et d’Ecricome et qui sont, dans la plupart des classes prépas, très mal étudiés en 1ère année et pas du tout en 2e année d’ECS. La mondialisation est traitée en quelques mois seulement et ce de manière globale alors que jamais un sujet ne porte sur la mondialisation en général. Les sujets de dissertation portent sur des thématiques transversales, révélatrices des effets de la mondialisation, et non sur une description de la mondialisation en tant que telle. Or ce sont ces thèmes, encore inédits aux épreuves d’HGG d’HEC-ESCP, de l’ESSEC ou encore d’Ecricome, qui chaque année font peur à l’idée de devoir les découvrir et réfléchir dessus pour la 1ère fois le jour du concours. 

Voici les Quids Indispensables, les plus susceptibles de constituer un sujet à eux tout seul et ainsi, les plus utiles :

-           Pays Emergents

-           Villes

-            Migrations

-            Matières Premières

-            Pétrole et Énergie

-            Commerce International et Organisation de l’Economie Mondiale

-     Mers et Espaces Maritimes

-          France

 

Voici les Quids Complémentaires qui font partie de la check-list d’une bonne copie et un paragraphe dessus est requis pour une (très) bonne note. Ils permettent aussi d’être sûr d’avoir couvert tous les thèmes possibles de tomber au concours :

-            Agriculture et Matières Premières Agricoles

-           Eau

-            Environnement et Développement Durable

-      Dynamiques Démographiques

-           Transports

-           Tiers-Monde (sujet dans l’ère du temps et très difficile à traiter)

-           Mondialisation, Inégalités et Etat

-           Frontières et Mondialisation

 

Enfin, si le sujet concerne un Continent, comment décoller et faire la différence puisque tout préparationnaire a travaillé les Continents ?

D’abord, dans l’organisation des connaissances. Les catégories au sein de chaque Quid permettent d’avoir très rapidement une vision d’ensemble du Continent et des connaissances organisées par enjeu pour la région (et ainsi par sujet possible), et non en une multitude de chapitres comme on le trouve dans les livres ou dans certains cours. De plus, chaque Quid se veut exhaustif et c’est pourquoi nous assurons à nos élèves qu’ils peuvent travailler chaque continent en se concentrant uniquement sur le Quid.

Enfin, il y a connaissances et connaissances. La différence se fait aussi sur la qualité, la pertinence et l’originalité des connaissances employées au sein d’une dissertation. Ainsi, dans les Quids, au sein même du cœur du document, du cours, certains éléments offrent une forte valeur ajoutée : les 3A. Auteurs, Actualités et Analyses. Ces Quids contiennent les thèses des spécialistes du continent, connues des correcteurs mais très rares dans les copies et donc valorisées (il y est directement indiqué si son utilisation se fait le mieux en tant qu’accroche d’introduction, transition, ouverture de conclusion ou à l’intérieur d’une sous-partie pour faire décoller un III par exemple). Certains professeurs assurent même qu’il faut mettre plusieurs auteurs dans sa copie pour décrocher une excellente note. On y retrouve aussi le plus utile de l’actualité du continent (dernière mise à jour réalisée en janvier 2017, prochaine prévue pour janvier 2018 et qui sera envoyée à ceux possédant déjà les Quids), mêlé intelligemment au cours du Quid et aux problématiques inévitables du continent où les exemples les plus pertinents sont développés et analysés.

-            Afrique

-            Asie

-            Amérique latine

-           Europe

-           Etats-Unis

-            Moyen-Orient